Les Vautours de St May

09 23 1 Vautours

Deux jours parmi les Vautours : Samedi 23 : Le Rocher du Caire, nuit à Villeperdrix , samedi 24 : les Gorges du Léoux.         Animatrice Corinne

Samedi 23  : Samedi matin, Christian et Christiane, Françoise et Patrice, et 2 Chantal (enfin une, car Chantal V souffrante nous rejoindra le soir au gîte) se retrouvent à 7 h30 au parking du Sénateur pour le départ vers Remuzat.

itinéraire « INTRÉPIDE » : des câbles, une échelle, des vires exposées, des marches toujours plus hautes  ….  avec des vautours qui tournoient en permanence au dessus de nos têtes

09 23 2 Vautours12 km pour 600m de dénivelé et une douzaine de bosses « de Dromadaire » à grimper à la fin de l’itinéraire qui ont nécessité  de puiser dans nos réserves les plus profondes.

Après une semaine automnale, c’est avec plaisir qu’on retrouve un bel « été indien » pour ces deux jours de randonnée dans la Drôme. 1h 15 plus tard nous sommes au rendez-vous sur le parking où nous attendent Corinne, notre guide, François et sa sœur Marie-Agnès. Nous démarrons notre marche en longeant l’Eygues, (départ 448 m) par un petit sentier en sous bois puis très rapidement nous franchissons les premières « marches »  annoncées pour franchir le dénivelé prévu (600 m), le sentier se rétréci et est de plus en plus « pentu » et voilà la première « échelle » et le câble sécurisant car on attaque la falaise « de front » sur 300m. Nous poursuivons cette ascension « escalade » pour rejoindre la croix du Rocher du Caire, point de vue idéal pour observer le vol des vautours, les photographes ne se privent pas de « mitrailler » ces majestueux rapaces et d’admirer les vallées de ce promontoire à 360° ! La progression continue sur les crêtes jusqu’au Devès (1048m) il est 13h lorsque nous nous arrêtons pour pique-niquer au Col de Saint May (975 m), et là s’amorce la descente, mais il faut savoir que dans le langage de Corinne le mot « descente » est en fait un « chameau à 12 bosses » ! Par un chemin alternant sous-bois et marnes suivant le GRP nous parvenons à la carrière où nous pensons être au bout de nos peines, puisqu’on aperçoit Remuzat … mais que nenni ! le « chameau » nous réserve encore quelques bosses ! Enfin en passant devant la Chapelle St Marc du XIIIè s, qui fut église paroissiale du vieux village, nous n’avons plus qu’une petite pente pour arriver au « terminal » il est 16h 30 ! Merveilleuse balade qui malgré les difficultés laisse un souvenir inoubliable !

09 23 21 VautoursNous reprenons les voitures pour nous rendre à Villeperdrix au Gîte d’Angèle : c’est le nom de la montagne proche, point culminant des Baronnies où Chantal V, la tante et l’oncle de Corinne nous ont rejoints. Accueil chaleureux de Nathalie, installation dans les locaux spacieux et très propres, temps de récupération apprécié avant les apéros, et un copieux repas « maison » de produits locaux aux saveurs chiliennes d’Andréa. Et là personne ne se fait prier pour rejoindre son lit !

réconfort bien mérité
réconfort bien mérité
petit déjeuner gargantuesque
petit déjeuner gargantuesque

Dimanche 24 :  du sentier escarpé à la route forestière pour rejoindre un poste d’observation idéal pour admirer le vol des vautours

09 23 3 Vautours 12 km, 568m de dénivelé, 5à 6h de marche.

Après une très bonne nuit réparatrice, un petit déjeuner varié et copieux, voitures chargées nous voilà tous, assez frais et prêts à aborder cette deuxième journée qui nous est annoncée « un peu moins dure que la veille » ! Nous arrivons au village de Saint May (qui serait une abréviation de St Mayeul) où nous laissons les voitures et commençons la marche par quelques mètres sur la route avant d’emprunter un petit sentier en sous bois et la traversée de ruisseaux par un gué  puis par un petit pont, nous longeons le Léoux, où des « baignoires naturelles » invitent à un rafraîchissement que nous déclinons ! Nous voilà au pied de la falaise, qu’il va falloir gravir par une succession de « marches » sous la ligne électrique, une petite pause sera le moment choisi par les vautours pour nous offrir un merveilleux ballet sur fond de ciel d’un bleu limpide, avant de rejoindre le chemin forestier jusqu’à la croix où il encore possible d’observer les vautours et le paysage. On redescend sur la route goudronnée jusqu’au petit chemin qui nous mène vers le gué pour traverser le Léoux, puis le chemin remonte vers le champ d’oliviers où la cabane d’observation sera notre point d’arrêt pour le pique nique, là aussi quelques vautours entrent et sortent de leur « repaire » !

09 23 31 VautoursAu cours de la prochaine descente, Patrice et Françoise nous quittent pour rentrer rapidement à Gap. Nous reprenons notre marche par un étroit sentier qui rejoint la route goudronnée que l’on prend puis on la quitte pour la reprendre plus loin et c’est par cette succession de tronçons de route et de sentiers que l’on parvient au village de Saint May, point final de la rando du jour que l’on a atteint beaucoup plus rapidement que prévu ! Cela nous permet, revenus sur la route de Gap, de prendre un dernier verre de l’amitié en retraçant brièvement les moments fabuleux de cette belle aventure, en remerciant Corinne de l’avoir organisée et accompagnée et de nous avoir tous ramenés ! Nous rejoignons Gap à 17h 30. Belle expérience à refaire !

Tous les participants adressent un énorme merci à Corinne

Texte : Chantal S.

Photos  : Chantal V., Françoise P.,  Corinne C. , Christian R.