Comptes rendus

La rencontre à Orpierre

StCe jeudi 20 février 2020, nous étions 22 sur le parking d’Orpierre pour partir à la conquête du GR 946 avec pour buts : d’une part le Rocher St Michel et d’autre part le col de Bénaves.

Max accompagnait le groupe des plus « forts » (ceux qui de préférence marchent le jeudi) ; pour les conduire au Rocher St Michel. Jacques O. avait pris en charge les « moins forts » » (ceux qui profitent plutôt des randos douces le mardi). Répartition : 10 avec Max, 12 avec Jacques.

Le but recherché était justement de se retrouver tous ensemble, pour éviter cette scission :

mardi = rando douce / jeudi = rando pour les costauds.

Temps magnifique avec soleil de printemps et vue plongeante sur le village d’Orpierre, dominé par les fabuleux sites d’escalade mondialement réputés.  Nous avons bien regretté les dégâts causés par la dernière tempête qui avait fracassé de nombreux arbres, tout au long du chemin.

C’est avec un plaisir partagé que nous nous sommes tous retrouvés pour le pique-nique, dans la prairie, au centre du circuit établi par le Conseil Départemental pour les Handicapés en fauteuil roulant. Pastis, douceur et génépi ont précédé la patite sieste réglementaire.

Le retour à 22 a permis à certains de faire connaissance et de redescendre tranquillement au rythme  mesuré de nos deux doyennes nonagénaires.

Jacques nous a promis que cette rencontre « mardi/jeudi » serait renouvelée, autant que possible, une fois par trimestre. A chacun de proposer des balades qui permettent ce type de double rando.

Compte-rendu de Pierre et montage photos de Christian.

 

 

 

 

Séjour raquettes en Vallouise

Pour ce séjour raquettes en Vallouise, nous sommes 12 inscrits. Huit sont hébergés au gîte de l’Aiglière et 4 en hébergement personnel à Pelvoux et Vallouise. Nous nous retrouvons tous pour partager le repas du soir.
Le programme est dense et la météo favorable malgré une première journée mitigée.

Jeudi 6 février : le vallon de Narreyroux

Vallouise 1

Le départ se situe sur la route de Puy St Vincent 1600 au niveau de la « Maison du miel ». Nous chaussons les raquettes dès la début, sur une neige un peu dure, et empruntons le « chemin des canaux »  (qui évite la route d’été). Première halte à la chapelle Notre Dame, point d’entrée du hameau. Plus nous montons, plus la neige est bonne.

2020-02-06 11.04.08

Nous poursuivons notre marche jusqu’au parking d’été. Comme il y a un peu de temps avant le pique-nique, nous continuons  dans le vallon pour observer la cascade de glace que nous apercevons au fond d’un petit cirque. Dans cette partie, la neige est abondante. Nous en profitons pour faire « du hors piste ».

2020-02-06 12.31.57

Retour au parking pour le repas bien mérité, avant le retour en boucle vers la station. Nous rejoignons notre point de départ en longeant une piste de ski (la Balme) et en traversant à plusieurs reprises la route menant à Puy.

2020-02-06 13.16.15

Fin de l’aventure, à demain !!!

Vendredi 7 février  : le col de la Pousterle et le plateau d’Oréac

Vallouise 2

 

Tout le monde sur le pont à 9 h 30, direction Puy Saint Vincent 1400 que nous traversons en voiture jusqu’au parking du Pré d’Amont.

Première étape : le col de la Pousterle par le GR. La neige est tolée et il faut être vigilant pour ne pas déraper, mais nous avons chaussé nos raquettes « d’hiver ». Nous arrivons sur le plateau de la Pousterle. Le paysage qui s’offre à nous vaut largement ce premier effort. C’est grandiose et la neige est bonne. Nous continuons jusqu’au Col qui domine le Vallon du Fournel.

 

2020-02-07 11.02.00

2e étape : le plateau d’Oréac (suivre la Tête). Nous l’atteignons après quelques circonvolutions dans une neige excellente  parsemée de traces d’animaux.

Pause déjeuner bien méritée.

Après avoir cherché le sentier qui doit nous mener aux chalets de Tournoux, (il a disparu !!!), nous décidons de rebrousser chemin jusqu’au plateau de la Pousterle. Là, nous empruntons le sentier bien balisé qui nous permet d’arriver aux chalets et de rejoindre le Pré d’Amont où sont les voitures.

Journée bien remplie……. d’efforts, de paysages, sous un soleil généreux qui ne nous a pas quittés.

Faites de beaux rêves !!

 

Samedi 8 février

Vallouise 3

Dernier jour de notre périple. Nous avons perdu 3 membres de notre expédition (nous avions les mots d’excuse).

Direction Aile Froide. Nous stationnons juste avant le tunnel au bout de la route à Pelvoux les Claux.

Après un passage bien verglacé sous la cascade de glace, nous chaussons nos raquettes et trouvons une neige de plus en plus agréable au fur et à mesure de la montée. Nous arrivons sous le soleil au hameau d’Aile Froide que nous atteignons en un peu plus d’une heure en évitant au maximum la route.

Petite pause au village. Puis nous poursuivons dans la direction du Pré de Madame Carle. Nous nous régalons dans ce vallon : une neige épaisse, excellente,  sous le soleil.

 

 

A 2 km de l’objectif nous décidons d’arrêter et de profiter du soleil qui nous illumine pendant le repas.

Nous faisons ensuite demi-tour, un petit arrêt requinquant au bar tenue par Amélie et descente par la route.

Nous retrouvons les voitures à 16 h et direction GAP.

En moyenne : dénivelée = entre 500 et 600 m ; temps de marche = 6 h

Merci à Jacqueline et Christian pour leur aide dans les différents parcours.

Nous gardons le souvenir des paysages, du soleil et de l’ambiance « jeune » et dynamique.

 

 

Formation au PSC1

Jeudi 23 Janvier 2020 , nous étions treize adhérents, randonneurs ou animateurs,  à suivre une formation animée par la Croix-Rouge Française sur la Prévention et les Secours Civiques (niveau 1). Cette journée a été financée par l’Association « Sentiers 05 ».

20200123_173310

La journée fut dense (de 8H30 à 18H30) et passionnante, l’ambiance décontractée et gaie.

 

Le matin, Amandine, formatrice Croix-Rouge, pompier volontaire et infirmière nous a initiés à différentes techniques. L’après–midi Cédrine, formatrice  au niveau national  a pris le relais.

20200123_155005

 

Les principes de base de tout premier secours étant: contrôler ses émotions et apporter un soutien psychologique et une aide pratique à la victime sans prendre de risque.

IRR : Initiation à la Réduction des Risques (en particulier liés aux attentats)

Préparer sa famille aux risques, composer son « cata-kit » pour survivre en toute circonstance : se soigner, se protéger, se signaler, boire et même manger en cas de catastrophe. Composer une trousse complète de premier secours n’a plus de secret pour nous.

Connaitre les numéros de téléphone des secours publics : 15, 18, 112 mais aussi le 17, le 115, le 114 (par SMS), les signaux  nationaux d’alerte (sirène, radio)

Les quatre étapes des premiers secours: (PEAS)

1-sécuriser le lieu de l’accident et les personnes impliquées (Protéger)

2- apprécier l’état de la victime (Examiner)

3– demander de l’aide en donnant tous les renseignements indispensables (Alerter)

4– effectuer les gestes de premiers secours (Secourir)

Nous savons maintenant comment agir en pratique quand…

-la victime s’étouffe, saigne abondamment, se plaint d’un malaise

-la victime a perdu connaissance, selon si elle respire PLS (Position Latérale de Sécurité) ou si elle ne respire pas (massage cardiaque)

20200123_180300

-la victime présente une plaie grave, une brûlure, un traumatisme crânien , cervical , dorsal, des fractures etc.

Toutes les techniques ont été montrées par diapositives et expérimentées sur mannequins et en jeux de rôles.  Comme toujours quand c’est grave, on a bien rigolé tout en apprenant.

Si vous ne l’avez pas encore suivie, inscrivez-vous à cette formation intéressante, interactive et qui peut sauver des vies ! Vous ne serez pas déçus.

Françoise Guiochon

Rando douce du 7 janvier 2020

 

10 participants

 

Secteur de Notre Dame du LAUS

Horaire raccourci : 11h 30- 14h 30

Saison hivernale.

 

 

Nous étions 10 à souhaiter nous aérer et éliminer un peu les excés accumulés durant les Fêtes de fin d’année. ainsi que le plaisir de nous retrouver et d’échanger des vœux.

20200107_115801

Notre secrétaire Chantal prenait la photo!

Partis de Notre Dame du Laus pour un petit circuit sympathique et sans prétention, passant per le monument de Pindreau (halte pique nique rapide par une température un peu fraîche) et retour par la chapelle du Précieux Sang.

 

Cette sortie nous a remis en forme après une interruption dûe à la météo pluvieuse de décembre 2019.

 

20200107_133832

La quille du Laus

Sortie pédestre du 06 juin 2019

Nous étions 12 au départ du hameau des Gourniers (commune de Réallon) à partir à la découverte de la « quille » du Laus. Pourquoi cet intitulé ??

La météo estivale des derniers jours nous a fait faux bond, et c’est bien couverts, comme le ciel, que nous avons commencé notre randonnée. Quelques-uns, cependant, ont affronté la journée, court vêtus.

A la sortie du village, nous empruntons le chemin de « la boucle de l’Ousella ». Nous nous arrêtons pour admirer une marmite

index

Et poursuivons notre cheminement en sous bois. Puis, en nous repérant aux nombreux cairns, nous traversons une prairie de narcisses et autres fleurs qui font le bonheur de nos 2 botanistes.

IMG_0014

Nous quittons « la boucle » à la bifurcation pour continuer la montée, en pente raide, vers notre objectif. Il nous reste 600 m.

A l’altitude 1866 m, c’est  la « pause »…

Pas de difficultés, mais il faut rester attentifs.

IMG_0013

Nous entrons dans la parc des Ecrins et atteignons le sommet (2346 m). Nous dominons le lac du Laus

IMG_0019

et déjeûnons au pied de la quille (un cairn remarquable) que nous pouvons repérer  dès le départ.

IMG_0022

Pour le retour, nous  redescendons à la bifurcation  de la « boucle de l’Ousella » et partons à gauche pour retrouver le point de départ.

Randonnée de 7 heures environ pour un dénivelé de 846 m dans un cadre magnifique.

Si vous souhaitez plus de détails sur l’origine de ce sentier, connectez-vous en tapant « la quille du Laus » sur un moteur de recherche.