Séjour à Vallouise

DSC09660

Séjour du 4, 5 et 6 juillet

11 personnes sont inscrites.

Pour ce premier jour de rando,  2 personnes initialement prévues n’arriveront que dans la soirée, mais Fabio et Pascal  nous ont rejoints pour atteindre dans un premier temps le sommet de la Blanche (2991 m).     

Départ dès potron-minet de Gap pour être sur site à 8 heures. Temps magnifique et chaleur encore supportable.

Le départ se fait du hameau de Puy Aillaud (1579 m) à l’heure prévue.  Le groupe progresse à travers prairies et vallons pour arriver au carrefour des sentiers (2550 m). Nous abandonnons une partie de l’effectif qui ne se sent pas le courage de poursuivre jusqu’au sommet.

Les 350 m restant se font dans un paysage plus minéral et ardu. Il nous faut suivre les cairns et utiliser un court passage câblé qui permet de rejoindre une crête et de là, atteindre à vue le cairn sommital.

07

Après avoir admiré le paysage (le Pelvoux, la Condamine, le Mont Viso et bien d’autres sommets),

06

nous rejoignons le reste du groupe pour partager le pique-nique près du lac de Puy-Aillaud.

Requinqués, nous entamons une longue traversée qui domine  le vallée de Vallouise-Pelvoux et un ultime effort nous conduit au belvédère des 3 refuges : du Sélé,  du Pelvoux et des Ecrins.

Il est temps maintenant de retrouver notre point de départ. Cela se fait par un sentier bien balisé qui dévale la pente et  atteint l’arrivée du télésiège du Préron  venant de la station de Pelvoux. La fin se fait par une large piste.

Nous sommes un peu fourbus mais satisfaits de cette belle randonnée de 1500 m de dénivelée pour 15 km.

Le groupe rejoint le gîte de l’Aiglière à Vallouise  pour la nuit et pour partager un repas et un repos bien mérités.

12

 

************************

Notre objectif du deuxième jour est une rando classique dans le pays de la Vallouise : le lac de l’Eychauda (2526 m).

Rendez-vous 8 h 30 pour un départ du vallon de Chambran  (1720 m) vers 9 h. Le groupe s’est étoffé de Christiane, Françoise et Max qui nous accompagnent pour la journée.

01

La montée au lac se fait d’abord sur la large piste du vallon, puis en entrant dans le parc des Ecrins par un sentier bien marqué qui fait de très larges lacets. Aucune difficulté pour atteindre le lac.

15

Quelques courageux poursuivent jusqu’au col des Grangettes (2684 m)

et nous nous retrouvons pour le casse-croûte au  bord du lac sur lequel flottent encore quelques vestiges de l’hiver.

Sur le retour, un accueil rafraîchissant nous attend à Pelvoux.  Nos 3 invités regagnent Gap et les autres le gîte.

Randonnée de 12 km et d’une certaine durée, car nous avons pris largement notre temps.

*********************

Les forces vives encore vaillantes sont prêtes dès 8 heures pour ce troisième et dernier jour. Direction le hameau de Narreyroux en montant vers la station de Puy St Vincent (PSV pour les initiés).

Objectif : le col du Bal

Effectif : 6 femmes, 1 homme et un électron libre.

La progression se fait sur la rive droite du torrent « la Combe » dans un environnement fleuri et ombragé.

Un petit aller-retour nous permet d’admirer la très belle et impressionnante cascade.

Nous poursuivons d’un pas alerte notre itinéraire parmi prairies et vallons recouverts de massifs de rhododendrons et autres fleurs.

Admiratifs et confiants dans notre progression (marques jaunes), nous oublions d’être attentifs et dépassons la bifurcation fatale. Qu’à cela ne tienne, à l’unanimité et après consultation auprès d’un autochtone, nous prenons la direction de lac des Neyzets (2718 m). Aucun regret, à part la taille du lac. Paysage magnifique, champs de fleurs, torrents…

Nous pique-niquons sur la rive du lac et reprenons le chemin inverse.

En route, nous découvrons  notre erreur grâce à notre électron libre.

09

Nous constatons cependant qu’il faut avoir le regard affuté et l’attention à 100 % pour ne pas rater l’intersection. Cette bévue a permis  de « causer » dans les chaumières !!!

08

De retour au parking vers 16 heures, chacun retourne vers son chez soi, satisfait de ce séjour sous un soleil généreux, dans la joie et la bonne humeur.

A bientôt pour de nouvelles aventures.